Test de la doudoune Top Warm de QUECHUA

Romain Mouton | 01 décembre 2016

rando, randonnée, trek, selection, test, montagne, doudoune, veste, quechua, top, warm, decathlon

L’hiver approchant, ça ne serait pas le bon moment de tester des doudounes ? Et comme l’hiver est annoncé rude, profitons-en pour tester la Top Warm, la doudoune la plus chaude dans la gamme de QUECHUA, qui est la marque randonnée du groupe DECATHLON.

Le pitch!

Alors qu’est-ce qu’ils nous disent chez QUECHUA à propos de leur veste… elle est fabriquée en Chine, avec du duvet de canard non plumés à vif et sur des bêtes destinés à être consommés (ça sent bon le magret ça), 580 grammes en taille M (pesé à 495 grammes en taille S) et avec une température confort de -20°C.

 

Pardon ?

 

Non mais je m’étonne, c’est tout. Parce que j’ai une RAB Andes (équivalente à la RAB Batura du kit Polaire, la membrane en moins) et j’étais juste confortable au Spitzberg par -20°C, alors qu’elle fait près d’un kilo. La Andes est fourrée de 435 grammes de duvet 850 CUIN, soit avec un indice de chaleur de 348. Si on continue la lecture de la page de la Top Warm, la veste aurait 190 grammes de duvet à 660 CUIN (en taille L, mais on va être gentil, on peut partir sur la même quantité en taille M). L’indice de chaleur de la Top Warm serait donc de 125, soit presque trois fois moins que ma doudoune… et à peine plus que l’indice de chaleur de 97 de la doudoune CUMULUS Incredible Jacket que je conseille (ici) pour des températures légèrement au-dessus de 0°C. Je crois qu’ils sont un peu optimistes chez DECATHLON sur ce coup-là…

La coupe

Après quelques années à vivre en dehors de la France, je n’arrive pas à m’habituer que mon gabarit (1m85, 70 kilos) m’amène à porter des tailles S maintenant… Nan mais les gens, il faut se bouger un peu là (dit le mec qui une fois au pays, prends un kilo par demie semaine…).

 

En tout cas, en S, la coupe est très athlétique. On se sent très bien dans cette Top Warm, un peu comme si on portait du ARC’TERYX ou du FJALLRAVEN. La coupe est un peu juste uniquement lorsque je croise les bras devant mon torse, sans que je sente la doudoune sur le point de se déchirer non plus.

rando, randonnée, trek, selection, test, montagne, doudoune, veste, quechua, top, warm, decathlon
rando, randonnée, trek, selection, test, montagne, doudoune, veste, quechua, top, warm, decathlon

La construction est très intéressante, avec des renforts imperméables (pas testés) au niveau de la capuche et des épaules, permettant d’envisager le port d’un sac sans déchirer le tissu extérieur. Même si bien sûr, ce n’est pas l’usage prévu d’une doudoune. La capuche est belle et très enveloppante.

rando, randonnée, trek, selection, test, montagne, doudoune, veste, quechua, top, warm, decathlon
rando, randonnée, trek, selection, test, montagne, doudoune, veste, quechua, top, warm, decathlon

J’aime beaucoup les poignets avec un élastique très en profondeur permettant de ne pas se galérer lorsque l’on veut voir sa montre, tout en gardant les bras isolés jusqu’au bout.

rando, randonnée, trek, selection, test, montagne, doudoune, veste, quechua, top, warm, decathlon

Les points de détails

Le bas du visage est bien protégé lorsque le zip est fermé jusqu’en bout. La collerette est très agréable et isole parfaitement le tronc. En revanche, les zips sont très bas de gamme et je me pose la question de leur bonne tenue quand les températures plongent réellement sous zéro. Il ne faut pas non plus trop regarder en détail les coutures, on sent bien que les coûts ont été tirés vers le bas.

rando, randonnée, trek, selection, test, montagne, doudoune, veste, quechua, top, warm, decathlon

La doudoune est bourrée de poches, voyez plutôt : 2 poches chauffes main avec zip à l’extérieur, 2 poches cargo à l’intérieur et une poche zip à l’intérieur servant également de sac de compression. Par contre, on peut se poser la question de la pertinence des zips d’aérations sous les aisselles pour une doudoune… C’est très joli, mais assez inutile à mon avis.

rando, randonnée, trek, selection, test, montagne, doudoune, veste, quechua, top, warm, decathlon
rando, randonnée, trek, selection, test, montagne, doudoune, veste, quechua, top, warm, decathlon
rando, randonnée, trek, selection, test, montagne, doudoune, veste, quechua, top, warm, decathlon
rando, randonnée, trek, selection, test, montagne, doudoune, veste, quechua, top, warm, decathlon
rando, randonnée, trek, selection, test, montagne, doudoune, veste, quechua, top, warm, decathlon
rando, randonnée, trek, selection, test, montagne, doudoune, veste, quechua, top, warm, decathlon

Sur le terrain

La doudoune a été testée durant deux semaines dans les Andes chiliennes. La température a dû atteindre au plus bas 0 degrés, il a fait super beau, quoique, avec de bonnes rafales de vent parfois. La doudoune était suffisamment chaude pour ne pas se les cailler, sans que ça soit le four non plus. De là à protéger à -20°C, je ne pense pas. En tout cas, elle n’a pas bougé, malgré l’environnement très poussiéreux et abrasifs des montagnes chiliennes.

Et alors, au bilan ?

Un peu mi-figue, mi-raisin. Si je voulais vraiment être synthétique dans cette conclusion, je ne l’achèterais pas, je ne la conseillerais pas à ma femme qui me suit presque tous les week-ends mais je la conseillerais à des amis qui viennent occasionnellement m’accompagner en montagne (le voilà déjà rassuré :p).

 

D’un point de vue chaleur, je la placerai entre la CUMULUS Incredible Jacket et la RAB Photon X Jacket des kits Starter et Navarino, respectivement à 150 et 270 €. Si vous n’avez ni l’une, ni l’autre, et pas envie d’investir, la Top Warm sera vous tenir au chaud. Il est possible de la pousser plus loin en température en la couplant avec une polaire et un t-shirt thermique, à condition de ne pas la prendre trop petite, la coupe étant athlétique et près du corps.

 

Si vous êtes un utilisateur occasionnel de doudounes, c’est clairement le bon choix. Mais si vous comptez partir au long cours, si vous souhaitez garder une doudoune pendant plusieurs années, ou si vous découpez le manche de votre brosse à dents pour limiter la masse de votre sac, je vous conseille d’investir un peu plus pour disposer d’une doudoune plus performante, et surtout plus robuste, les coutures et les zips ne me semblant pas être durables dans le temps.

Cet article vous a plu? Inscrivez à ma newsletter pour être averti de l'actu du site. Un mail par moi, aucun spam.

Copyright © 2018 Romain MOUTON

La pratique de la randonnée, du trekking et du trail, tous comme les autres sports nature comporte des risques inhérents à ces activités. Lemondeenrando.com vous recommande de les exercer avec la plus grande précaution, et en fonction de vos capacités. Les informations fournies sur le site ne sauront en aucun cas, engager la responsabilité de leurs auteurs. Lemondeenrando.com décline toute responsabilité en cas d’accident, et ne saurait être tenu responsable de quelque manière que ce soit.

En cliquant sur 'OK', vous acceptez l'utilisation des cookies. Voir nos mentions légales. OK