Conseils matériels avec mes listes de matos

Romain Mouton | 22 janvier 2018

Cliquez sur la pièce du puzzle pour voir la liste correspondante!

rando, randonnée, trek, conseil, matériel, matos, guide, achat, kit, liste, équipement

Nos voisins britanniques aiment à dire qu’il n’y a pas de mauvaise météo, il n’y a qu’un mauvais équipement. Au-delà de cette tentative désespérée d’essayer de nous convaincre de passer nos vacances sous leur météo pourrie, il y a une part de vérité dans cet adage. Avec du bon matériel, c’est quand même plus facile de randonner...

 

Un rapide coup d’œil sur le catalogue du Vieux Campeur (à lire de préférence sur vos toilettes) permet vite de se rendre compte que question offre matos, c’est la jungle. Je dois vous avouer, moi ça me fait marrer de tout regarder et comparer. Mais je peux très bien comprendre que ce ne soit pas le cas de tout le monde, alors laissez-moi vous faciliter le travail.

 

J’ai beaucoup (trop) de matos dans mes placards, qui aujourd’hui me permettent d’envisager presque toutes les conditions météo. En prenant du recul, j’ai remarqué que j’ai fait évoluer mon matériel autour d’une base, et que chaque évolution m’a permis d’étendre mon champ d’actions. C’est l’approche que je vous propose : partir d’une liste de base et la compléter petit à petit.

 

Ces listes de matériel sont également l’occasion de vous recommander du matériel, et je mets à chaque fois un lien pour vous le procurer au meilleur prix, sur des boutiques de confiance.

 

Alors bien sûr, il faut poser un cadre d'utilisation pour ces kits. Je pars du principe que l'on part pour une semaine et que l'on compte porter son matériel. Pour le reste, les kits sont distribués en fonction des conditions météos et de la température moyenne en journée.

La liste de liste de matos

Les listes sont les suivantes :

 

 

Chaque liste est complémentaire d’une autre, sauf pour la liste de base que j’ai nommée Starter, comme la manette sur le Renault Super 5 à actionner le matin pour aller au boulot.

 

Bivouac est la seconde liste et l'extension de Starter, qui comme son nom l’indique, vous permet de vous équiper pour bivouaquer.

 

J’ai conçue des versions économiques pour Starter et Bivouac pour ceux qui souhaitent se mettre doucement à la randonnée au long cours sans trop se ruiner. J’écris sans trop car il vous faudra quand même débourser 500 euros pour la version économique de Starter. Ainsi, si au bout d’un temps court, vous vous dîtes que le trek, ce n’est pas votre truc, la majeure partie du matériel peut être utilisée dans la vie de tous les jours.

 

Islande est la troisième liste, qui permet de compléter Bivouac pour envisager de partir dans des régions où la pluie est plus que probable.

 

Navarino est la quatrième liste, qui complète Islande et vous permettra d’affronter des conditions encore plus sévères, dues au vent ou à des températures plus froides.

 

Polaire est la liste ultime pour le froid. Et quand je dis froid, je ne pense pas à l’hiver parisien, mais plutôt à celui près des pôles ou des hautes montagnes.

 

Voilà, ça, c’est pour les listes. J’ai également conçu dans ma petite tête de névrosé de matos, deux extensions. La première est l’extension Trail qui permet de compléter Bivouac si vous comptez vous lancer dans des rando-courses ou des ultra-trails. La seconde extension est Remote, qui permet de s’équiper avant de partir dans des zones très reculées ou dans certains pays en voie de développement.

 

Alors bien sûr, je ne prends pas en compte toutes les spécificités des pays. Par exemple, si vous partez en Ecosse, il faudra prévoir un filet à insecte pour se protéger des midges. Ou encore, dans certaines régions nord-américaines, il faudra prévoir un bidon pour protéger sa nourriture des ours.

Cet article vous a plu? Inscrivez à ma newsletter pour être averti de l'actu du site. Un mail par moi, aucun spam.

Copyright © 2018 Romain MOUTON

La pratique de la randonnée, du trekking et du trail, tous comme les autres sports nature comporte des risques inhérents à ces activités. Lemondeenrando.com vous recommande de les exercer avec la plus grande précaution, et en fonction de vos capacités. Les informations fournies sur le site ne sauront en aucun cas, engager la responsabilité de leurs auteurs. Lemondeenrando.com décline toute responsabilité en cas d’accident, et ne saurait être tenu responsable de quelque manière que ce soit.

En cliquant sur 'OK', vous acceptez l'utilisation des cookies. Voir nos mentions légales. OK