Mon topo pour préparer les Torres del Paine en Patagonie

Romain Mouton | 10 mai 2017

Les Torres del Paine sont ces perles rares de la Patagonie chilienne, des montagnes impressionnantes de verticalité situées dans un massif aux paysages à couper le souffle. Difficile de ne pas s’émouvoir devant tant de grandioses, même pour les plus blaser d’entre nous (dont je suis un fier porte-étendard). Et le petit plus de ce coin de paradis, c’est qu’il est très accessible !

chili, torres, paine, parque, puerto, natales, amérique, sud, information, info, conseil, guide, topo, avis, blog

Torres del Paine au petit matin

Petite intro avant de tailler dans le gras!

Les Torres del Paine sont des montagnes situées dans le parc de Paine, ou encore Parque del Paine en espagnol. Mais les voyageurs que nous sommes utilisent plus souvent le nom de Torres del Paine pour désigner le parc en lui-même. Ne faîtes pas les étonnés par la suite, je vous aurais prévenus.

 

Je tiens également à donner un avertissement à ceux qui ne sont pas mes lecteurs habituels. Tout d’abord, vous êtes les bienvenus. Ensuite, j’écris pour des personnes habituées à trekker, et à qui porter un sac sur le dos pendant plusieurs jours ne fait pas peur. Du coup, je ne vais pas parler ici des solutions d’hébergements en dur, des écolodges et des activités autres que la randonnée. Mais sachez que tout ça existe par ailleurs et qu’il est possible de profiter du Parque en mode tout confort. Au passage, vous avez bien évidemment le droit de venir m’insulter ici.

 

Ceci écrit, on va pouvoir commencer à regarder comment préparer son voyage au Torres del Paine si on souhaite en profiter un maximum.

Les parcours de randonnée Parque del Paine

Je vous invite à consulter la carte ci-après pour vous concocter un parcours adapté à vos envies. Suivant votre budget et votre temps disponible, il est possible d’envisager une multitude de parcours. Je vous ai néanmoins fait une synthèse des parcours les plus souvent retenus par les trekkeurs.

chili, torres, paine, parque, puerto, natales, amérique, sud, information, info, conseil, guide, topo, avis, blog

Carte fournie par CONAF

Torres del Paine à la journée

Si vous êtes en mode super pressé ou que vous devez tuer une journée en Patagonie (en espérant que vous faîtes un truc de fou ailleurs dans le coin), il est possible de faire l’aller-retour entre l’hôtel Las Torres et le Mirador base de las Torres. Vous êtes parti pour un total de 19 kilomètres et 800 mètres de dénivelé, à faire très rapidement si vous prenez les bus, plus cool si vous avez votre propre moyen de transport.

 

L’autre option à la journée est de prendre le bateau une fois dans le parc pour rejoindre la Guarderia Paine Grande, et de filer vers le mirador du glacier Grey. Le sentier est moins fatiguant que celui du Mirador Base de las Torres, avec 12 kilomètres et 450 mètres de dénivelé au total. Il est également possible depuis la Guarderia Paine Grande de filer au sud vers l'Administration et ainsi profiter d'un magnifique mirador sur les sommets appelés Cuernos de Paine. Mais si, vous savez, ces sommets avec leur chapeau noire!

 

Enfin, si vous vous êtes levé tard et que vous n'avez plus trop le temps, il est également possible d'aller voir les chutes de Salto Grande et de Salto Chico.

chili, torres, paine, parque, puerto, natales, amérique, sud, information, info, conseil, guide, topo, avis, blog

Cerro Paine Grande

Torres del Paine en deux jours

Déjà plus raisonnable pour profiter du Parque del Paine, je vous recommande d’aller au Mirador base de Las Torres et dormir à l’área de acampar Torres pour profiter du coucher et du lever de soleil sur les Torres.

chili, torres, paine, parque, puerto, natales, amérique, sud, information, info, conseil, guide, topo, avis, blog

Coucher de soleil sur les Torres del Paine

De quatre à sept jours: Torres del Paine via le circuit W

Là, vous allez commencer à pouvoir vous amuser dans le parc. Le circuit W permet de voir la partie sud du Parque del Paine, passant par le glacier Grey et les Torres, mais aussi par la vallée des français et son Mirador Británico. Il est possible de partir depuis la Guarderia Paine, pour finir avec les Torres, ou depuis l’hôtel Torres pour finir avec le glacier Grey. Dans les deux cas, vous en avez pour 68 kilomètres et 3800 mètres de dénivelé positif. C’est le parcours que je recommande, mais je ne suis pas le seul et c'est l'itinéraire le plus fréquenté.

chili, torres, paine, parque, puerto, natales, amérique, sud, information, info, conseil, guide, topo, avis, blog

Vue depuis le Mirador Británico

De six à onze jours: Torres del Paine via le circuit O

Pour ceux qui en veulent toujours plus, il est possible de combiner le circuit W avec le tour du massif. Ce circuit, appelé O, et que l’on parcourt que dans un sens, permet de voir l’ensemble du Parque del Paine, mais j’ai trouvé que l’on perd des jours à ne rien voir d’intéressant. Le grandiose ne commence qu’au glacier Grey, que l’on peut néanmoins observer depuis toutes ses coutures. Le parcours est long de 113 kilomètres.

chili, torres, paine, parque, puerto, natales, amérique, sud, information, info, conseil, guide, topo, avis, blog

Vue en fin de journée, sur le massif, depuis le Guarderia Dickson

Bon, on y va quand?

La meilleure saison pour avoir du beau temps et des températures pas trop froides est l’été, ce qui correspond ici aux mois de décembre, janvier et février. Je vous conseille néanmoins d’éviter les mois de janvier et février, période de grandes vacances pour les chiliens qui en profitent pour voyager dans tout le pays. Les mois de mars, avril et novembre sont également propices au trek dans le parc pour peu que l’on soit un peu plus équipé(e) thermiquement, mais il y a déjà beaucoup moins de monde. Enfin, le parc reste ouvert également durant la période de mai à septembre, mais les conditions seront plus difficiles avec plus de vent, plus de pluie et plus de neige. Mais pour le coup, vous serez quasi tout(e) seul(e) à profiter des nuages jouant avec les montagnes.

Et comment?

La ville la plus proche faisant office de camp de base est la petite ville de Puerto Natalés, située à une centaine de kilomètres du parc.

chili, torres, paine, parque, puerto, natales, amérique, sud, information, info, conseil, guide, topo, avis, blog

Vue depuis les rives du lac de Puerto Natalés

La solution la plus courante pour rejoindre Puerto Natalés est de passer par la ville de Punta Arenas, disposant d’un aéroport avec des liaisons régulières vers Santiago du Chili. Deux compagnies proposent ces liaisons, à savoir SKY AIRLINES et LATAM. Les prestations de ces deux compagnies sont pour moi identiques, du coup, comparez les prix et prenez le siège le moins cher.

 

Une fois à l’aéroport, vous avez le choix de prendre un autocar directement pour Puerto Natalés, d’en prendre un autre direction Punta Arenas puis d’y acheter un billet pour Puerto Natalés, ou de louer une voiture à l’aéroport. Si vous optez pour les autocars, l’arrêt n’est pas matérialisé. Mais bon, ce n’est pas un très grand aéroport non plus, il suffit de sortir et d’attendre à gauche des portes automatiques. On voit très bien les bus arriver.

 

Deux compagnies de bus assurent une liaison régulière entre l’aéroport et Puerto Natalés, à savoir BUS-SUR et BUSES FERNANDEZ. Si vous optez pour rejoindre directement Puerto Natalés, je vous conseille de prendre vos billets sur Internet. Il est possible de l’acheter directement auprès du conducteur, mais les véhicules sont le plus souvent déjà pleins. Si vous avez opté pour la réservation sur Internet, pensez bien à imprimer vos billets, car les conducteurs ont besoin de le déchirer pour récupérer un code.

 

Il est également possible de rallier Puerto Natalés directement depuis El Calafate en Argentine. Cela peut vous intéresser si vous passez par El Chalten.

 

Une fois à Puerto Natalés, des bus partent chaque jour en direction du parc des Torres del Paine. Vous pouvez comparer facilement les prix entre les différentes compagnies en vous rendant à la gare routière. J’ai pu essayer BUSES GOMEZ et BUS-SUR. La première est la compagnie la moins chère, et on arrive à bon port. La deuxième a des horaires décalés des autres compagnies, mais l’autocar s’arrête dans un attrape touristes en chemin. Au moins, il y a des toilettes…

Adresse de la gare  routière de Puerto Natalés, carte interactive

Enfin, bon à savoir, après avoir payé le droit d'entrée du parc, et si vous comptez partir depuis l’hôtel de Las Torres, vous avez le choix de parcourir la distance restante à pied ou en minibus. Le prix pour la seconde option était de 3000 pesos en mars 2016.

Où dormir et manger à Puerto Natalés?

Je vous avouerais que je n’ai pas testé des masses de logement, vu que nous sommes restés dans le même hôtel durant tout notre séjour. Celui-ci était le Kaluve Patagonia. Des gérants très sympathiques, des chambres à petits prix avec une excellente salle de bain, il est juste bon de savoir que l’on entend tout ce qui se passe dans le couloir, notamment le parquet qui grince, et le petit-déjeuner n’est pas très bon. Mais si vous restez qu’une nuit à Puerto Natalés, cet hôtel est idéalement placé près de la gare routière pour maximiser le temps de sommeil avant de prendre les bus à 7 heures du matin.

Adresse du Kaluve Patagonia Hotel, carte interactive

Pour ce qui est de manger, j’ai déjà plus de choses à vous dire. Pour moi, LE resto à Puerto Natalés est le Baguales, près de la Plaza de Armas Arturo Prat. Ce restaurant propose des hamburgers corrects, des assiettes de frites et autres saloperies à partager à tout petit prix, mais ils brassent surtout leur propre bière qui est juste excellente. L’ambiance est boisée et chaleureuse, c’est à mon sens un passage obligé pour le premier resto après votre trek. Histoire de revenir doucement à la civilisation. Soirée avec plat et bières autour de 10000 pesos par personne.

chili, torres, paine, parque, puerto, natales, amérique, sud, information, info, conseil, guide, topo, avis, blog

Enseigne du Baguales

Adresse du Balagues, carte interactive

Autre place où j’ai apprécié dîner, le Café Kaiken, sur la rue Manuel Baquedano. Le menu tourne autour de plats de pâtes et de risottos, et l’offre est peut-être moins vaste que dans les autres restaurants de la ville. Mais les plats sont très bien cuisinés, et la petite salle est également chaleureuse. En revanche, le repas sera un poil plus cher qu’au Baguales, du genre 12000 pesos pour un plat et un dessert sans boisson.

Adresse du Café Raiken, carte interactive

Si vous êtes juste sur le budget, vous pouvez aller prendre un menu du jour soit au Patagonia Food, sur Manuel Baquedano côté Plaza de Armas Arturo Prat, soit au Kawesqar Café, à l’intersection entre les rues Manuel Bulnes et Blanco Encalada. Avec une préférence pour ce dernier, on mange dans les deux cas plutôt bien et équilibré pour 5500 pesos par personne (entrée, plat, dessert et une boisson).

Adresse du Patagonia Food, carte interactive

Adresse du Kawesqar Café, carte interactive

Enfin, le resto à éviter selon moi est la Mesita Grande. Le concept de ce restaurant est de faire manger tous ses clients sur la même table, et il est simple d’y faire de nouvelles rencontres. Mais le restaurant est populaire, et une fois qu’on a réussi à trouver une place, le service rapide et pressant pousse à vite la laisser à quelqu’un d’autre. Et au final, l’ambiance en pâtie. Les plats sont corrects mais sans plus, et les prix pas trop mal.

Adresse de la Mesita Grande, carte interactive

Préparer son séjour dans le Parque del Paine

Le Parque del Paine n’est pas un parc naturel tel qu’on a l’habitude d’en voir. Je dirais qu’il s’agit plutôt d’un parc d’attraction naturel, et la visite ne s’y improvise pas. Regardons maintenant en détails comme préparer son séjour pour ne pas être surpris une fois à la porte d’entrée.

Les droits d'entrées

Le parc est géré par une entité gouvernementale s'appelant CONAF, et l’entrée dans le parc est payante. Vous pouvez acheter votre billet directement à la porte d’entrée de Laguna Amarga. Tous les bus s’y arrêtent et attendent que tout le monde ait son billet. Le ticket d’entrée pour les non-résidents est de 21000 pesos entre le 1er octobre et le 30 avril, 11000 pesos sinon. Vous pouvez vérifier si les tarifs ont changé à cette page.

Loger dans le parc

Loger dans le parc est devenu en 2017 plus compliqué puisqu’il faut maintenant réserver en avance et sur internet les emplacements de tente pour les campings de la CONAF. Si vous arrivez sans réservation (ou sans preuve), il est hautement probable que l’on vous interdise l’accès au circuit W (voir le O). Le bivouac et le camping en dehors des zones dédiés est strictement interdit. Pour réserver vos places, ça se passe par ici.

 

Autre point, on ne joue pas avec le feu ici. Des zones spécifiques sont prévues pour cuisiner. Allumer un réchaud ou un feu en dehors de ces emplacements est très sévèrement sanctionné. Des israéliens se sont fait récemment arrêter pour avoir démarrer un feu, avec des amendes lourdes, interdiction de quitter le pays avant de les avoir payées, et une interdiction de plusieurs années d’entrée au Chili. Sans déconner, faîtes pas les cons avec le feu, le parc est un écosystème très fragile, qui a déjà du mal à se remettre des incendies précédents.

Manger dans le parc

Il va falloir emporter de quoi manger durant votre séjour, plus ou moins, en fonction des campements que vous avez retenu. Il est en effet possible de trouver de quoi manger aux hôtels Explora, Lago Grey et Pehoé, ainsi qu’aux refuges Grey, Dickson, Chileno, Los Cuernos et Paine Grande. L’hôtel des Torres dispose également d’une supérette où compléter ses provisions. Je crois que je n’ai pas besoin de préciser que prix locaux sont bien plus élevés que ceux de Puerto Natalés.

 

Si vous êtes des bleus du trek (on passe tous par-là), ne faîtes pas l’erreur classique des trekkeurs du Torres del Paine, prévoyez suffisamment de nourriture et de la variété. J’ai vu beaucoup de personnes ne manger que des pâtes avec de la soupe, et prêtes à se manger les doigts à la fin du séjour pour ne pas péter un câble. Je vous conseille de prendre à minima 2500 kcal/jour, le froid et le vent venant assez vite taxer de l’énergie. Plusieurs superettes à Puerto Natalés permettent de se préparer ses rations à moindre coût. Je vous conseille d’ailleurs de faire le tour des échoppes, c’est plus facile pour avoir de la variété.

L'équipement à prévoir au Torres del Paine

La Patagonie a cette ambiance si particulière de bouts du monde, et elle le doit à son climat. Dire qu’il est changeant est un doux euphémisme. Les vents sont souvent violents, et ils aiment à réunir les nuages qui traînent aux alentours pour ensuite permettre à la pluie de s’en donner à cœur joie. Il va donc falloir s’équiper en conséquence.

 

Si vous comptez venir en été, je vous invite à jeter un œil à ma liste de matériel Islande. Elle contient le matériel prévu pour faire face à la pluie et aux vents forts dans des conditions de températures estivales. Pour l’hiver, je vous invite à consulter ma liste de matériel Navarino, qui saura faire face à la pluie, à la neige et aux vents forts avec des températures moins clémentes.

Cet article vous a plu? Inscrivez à ma newsletter pour être averti de l'actu du site. Un mail par moi, aucun spam.

Copyright © 2018 Romain MOUTON

La pratique de la randonnée, du trekking et du trail, tous comme les autres sports nature comporte des risques inhérents à ces activités. Lemondeenrando.com vous recommande de les exercer avec la plus grande précaution, et en fonction de vos capacités. Les informations fournies sur le site ne sauront en aucun cas, engager la responsabilité de leurs auteurs. Lemondeenrando.com décline toute responsabilité en cas d’accident, et ne saurait être tenu responsable de quelque manière que ce soit.

En cliquant sur 'OK', vous acceptez l'utilisation des cookies. Voir nos mentions légales. OK